853875276_PhoenixMob_Image
ext-195

Phoenix Mobility

Convertir les véhicules thermiques (essence ou diesel) à l'électrique
Transport / Logistique
Hauts-de-France
Société : Phoenix Mobility
Créée en 2019 
sous forme de SAS/SASU
Société à mission depuis le 10/09/2019
20 salariés 
en 2021
Mise à jour : 15 avril 2022

Activité

Convertir des véhicules thermiques existants en véhicules électriques, plutôt que surproduire : c’est le challenge que s’est donné Phoenix Mobility, Société à mission au sens de la loi PACTE. Notre mission : rendre la mobilité plus propre et plus accessible, grâce à des kits de conversion à l’électrique (rétrofit).

Aujourd’hui, il y a plus d’1 milliard de véhicules thermiques en circulation sur notre planète, dont 39 millions en circulation en France. Or, le secteur du transport est responsable de 30% des émissions mondiales de CO2. Il y a donc une vraie urgence écologique et sanitaire, dont Phoenix Mobility a décidé de se saisir.
Grâce au rétrofit, nous permettons aux professionnels et collectivités territoriales de transformer leurs véhicules essence ou diesel existants en véhicules 100% électriques. Une solution à la fois moins chère et moins polluante que la production d’un véhicule électrique neuf.

En pratique, les véhicules rétrofités obtiennent la vignette Crit’Air 0, ce qui permet à leurs propriétaires de continuer à circuler dans les ZFE (zones à faibles émissions) qui se sont multipliées en France et en Europe ces dernières années.
Notre ambition est donc de casser les codes de l’industrie automobile grâce à cette solution innovante développée dans nos ateliers grenoblois, devenant ainsi une vraie alternative à la mise à la casse des véhicules thermiques.

Raison d'être

La société reconnaît que sa mission n’est pas réductible à la seule recherche du profit. Sa mission est de favoriser l’accès à la mobilité propre pour le plus grand nombre. Elle se concrétise par des actions de renforcement de capacités de son public et la promotion d’actions de développement à caractère durable, innovante et collective en vue de garantir un impact social et sociétal positif de ses activités.

Objectifs

Au même titre que ses objectifs de rentabilité, la société considère comme essentiel la prise en compte de l’impact social et sociétal de ses activités dans la gestion de la société. La société intègre l’impact social et sociétal dans sa stratégie de développement et s’engage à avoir un impact social et sociétal positif en favorisant notamment l’accès à la mobilité propre et aux moyens de transport durables. La société est consciente de la responsabilité qu’inclut sa mission. En conséquence, elle tient à pouvoir rendre des comptes à intervalle régulier, sur l’accomplissement de cette mission et de son impact social et sociétal.

Comité de mission

Il est instauré au sein de la société un comité d’impact prévoyant l’information et la participation – dont l’expression n’est pas seulement liée à leur apport en capital ou au moment de leur contribution financière – des associés, des salariés et des parties concernées aux réalisations de la société. Le comité est en charge de veiller au respect de la mission de la société et à la préservation de l’impact social et positif. Les modalités relatives au fonctionnement du comité d’impact sont définies à l’article 14 (“Comité d’impact”) des présents statuts. Le comité d’impact est composé de quinze membres au plus, représentants d’un des collèges suivants :

  • Les mandataires sociaux de la Société ;
  • Les investisseurs ;
  • Les salariés ;
  • Les partenaires entreprises ;
  • Les partenaires associations ;
  • Les partenaires académiques et de recherche ;
  • Les autorités publiques.

En cours de vie sociale, de nouveaux collègues composant le comité d’impact pourront être désignés par le président de la société sous réserve de ratification par la collectivité des associés. Le Président du comité d’impact est nommé par les membres du comité d’impact pour une durée de dix-huit mois, renouvelable. Le président de la société doit être également membre du comité d’impact. Chaque membre ne peut appartenir qu’à un seul collège mentionné ci-dessus. Les membres du comité d’impact doivent avoir au moins dix-huit ans.